Nationale 7 et Moto – Route Napoléon : de Sisteron à Louhans

Il y a des jours avec et des jours sans. Aujourd’hui, c’était sans. Malgré un trajet entre Gap et Grenoble plus que sympathique, les 4 heures de route sous la pluie de Gap à Louhans ont un peu calmé nos ardeurs.

Route Napoléon vers Gap

Suite de notre Road Trip Moto en France sur la Route Nationale 7. Le départ de Sisteron le matin se fait pourtant sous des cieux assez cléments. Pas le grand beau temps que nous avons eu dans le Sud (!), mais une route sèche (et monotone à souhait) jusqu’à Gap.

route napoleon vers Gap

C’est ensuite que ça devient intéressant avec quelques montées que tout motard se doit de connaître une fois dans sa vie : des virages en épingle à cheveux, des grimpettes, des paysages de montagne et donc de journée lis reliefs pour nos Big Twin !

Nous croisons également des dizaines de motards en sens inverse. Beaucoup descendent à Grimaud (décidément …) et d’autres occupent manifestement leur journée à rouler dans ces routes à virages dont on ne vantera jamais assez l’intérêt pour arrondir un peu les gommes …

Passé Gap, tout change. Un motard rencontré le matin nous avait prévenus : « à La Mure il y a une barrière météo, vous allez vous faire rincer. » Et le bougre avait raison ! Nous voici à nouveau déguisés en pingouins pour rejoindre Grenoble, il y avait longtemps …

Viennent ensuite Voreppe, Bourgoin-Jallieu, Bourg en Bresse et ça n’arrête jamais. Pluie fine, grosse averse, averse moyenne, fausses accalmies, c’est flotte permanente ! Fort heureusement nous savons que l’ami Massimo nous attend à Louhans, de quoi garder le moral en passant au repas du soir ( « Ah la cuisine de Massimo … » n’est-ce pas Laurent ?).

route napoleon vers Gap

La traversée de la Bresse est quand même assez agréable avec ses maisons à l’architecture traditionnelle. N’oublions pas non plus quelques noms de bourgs qui raisonnent à l’oreille des plus connaisseurs (Saint-Amour ça vous parle ?).

en moto sous la pluie ...

Arrive enfin Louhans, terme de notre étape du jour et c’est tant mieux. Plus qu’à trouver une douche chaude, ce qui ne pose aucun problème chez notre hôte dont l’établissement n’est plus à vanter (en savoir plus sur le Moulin de Bourgchateau à Louhans).

Les motos sont rangées au garage pour la nuit, les pilotes sont rangés au restaurant pour la soirée, voici une journée dont on se souviendra mais il en faut des comme ça pour agrémenter un voyage non ?

Demain c’est la toute dernière étape qui va nous mener à Paris, la boucle sera bouclée et avec un peu de chance il fera beau. A très vite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *