Nationale 7 et Moto – Route Napoléon : de Louhans à Paris

Parce que tout voyage a une fin et qu’il nous faut bien rentrer, le jour de l’étape finale est venu. Dernière étape de Louhans à Paris pour la plus longue étape du circuit, 400km de route nationale que nous connaissons bien pour l’avoir empruntée l’an dernier à la même époque.

la RN6 pres de Louhans

Nationale 7 et Moto – Route Napoléon : de Louhans à Paris

Il est toujours un peu difficile de quitter Louhans car le relais de Bourgchateau est un petit havre de paix dans lequel nous avons plaisir à rester. Mais il en est ainsi, l’heure du départ a sonné. Dernier café avec Massimo et direction Chalon sur Saône, Avallon et Auxerre. Nous empruntons de longs tronçons de la Route Nationale 6 pour ne pas perdre le rythme. Après tout, c’est une semaine de « routes » non ?

relais garage de Bel Air RN6

La RN6 est une autre de ces routes nationales françaises que certains se plaisent à faire revivre. Cest le cas de la bande de sympathiques organisateurs des journées d’animations autour du garage de Bel Air, un ancien garage sur la RN6 qui donne l’occasion aux passionnés de la région de se retrouver pour partager leur passion des vieilles mécaniques et des ambiances amicales. Halte imposée nous concernant !

Parce que cette semaine entamée avec la pluie ne saurait finir sans, il nous faut à nouveau enfiler nos tenues de plongeurs pour une centaine de kilomètres humides. Avouez que sans ça cette dernière étape n’aurait pas été drôle …

Harley Fat Bob et Fat Boy Louhans à Paris

C’est toutefois avec un vrai beau soleil et quelques nuages blancs que nous continuons à avancer dès Vault-de-Lugny en direction de la capitale. La traversée de Nemours, Montereau puis Fontainebleau se fait sans sourciller, les machines ronronnent gentiment et c’est tant mieux étant donnée la concentration de forces de l’ordre sur le trajet dont certains sprinteurs en tenue bleue sur leur flat-twin se chargeant de courser les récalcitrants.

Passé Fontainebleau c’est retour maison. Nous ne reprendrons pas la RN7 historique empruntée une semaine plus tôt, c’est l’A6 et ses sempiternels bouchons qui nous emmène aux portes de Paris. Dernier coup de gaz pour les deux Fat (Bob et Boy) et voici une semaine de roadtrip qui s’achève non sans avoir marqué les esprits. Inutile de vous dire que ce trajet restera dans les mémoires et qu’il ne peut que nous donner envie de remettre ça ! Il en reste des routes à parcourir et ce n’est pas l’envie qui nous manque !

Harley Fat Boy et Fat Bob Louhans à Paris

8 jours de routes, une RN7 historique de Paris à Menton, une Route Napoléon tout aussi historique de Grasse à Grenoble et la RN6 pour rentrer à Paris, autant dire que nous sommes comblés.

Passer huit jours à parcourir un trajet que toute berline confortable vous permet d’effectuer en deux journées à peine, affronter les intempéries, défaire les bagages chaque soir, les refaire chaque matin, rouler à l’air libre, sentir les odeurs de notre bonne vieille France, vivre une passion, faire de belles rencontres … La vie est belle mais à moto elle l’est encore un peu plus !

station service sur la RN6 - Louhans à Paris

Vous souhaitez connaître le détail de chacune de nos étapes tout au long de la Route Nationale 7 et de la Route Napoléon ? Suivez le guide !

Ca vous plaît ? Partagez et dites-le dans les commentaires !

Ne partez pas sans lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *