Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : #RIP Dyna, Softail 107 et 114 en force !

Vendredi matin, réveil, rapide coup d’œil à travers la fenêtre, la grisaille du début de semaine a disparu … bonne nouvelle car aujourd’hui c’est LE jour où il doit faire beau ! Pourquoi ? Parce que c’est présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 chez Harley France et que cette journée ne saurait supporter la moindre goutte de pluie !
Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018

présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : moteur Milwaukee-Eight 114 sur Harley Softail Fat Boy

« Le développement le plus important de l’histoire de la marque » – c’est HD France qui l’annonce pas peu fier – ça donne le ton pour les heures à venir. 8 nouvelles machines ont fait leur apparition cet été sans qu’il ne s’agisse – comme parfois – d’un simple changement de couleur.

J’en vois déjà dire « Oui mais #RIP la Dyna et ça c’est mal !« . Nous allons voir pourquoi c’est plutôt bien au contraire (et lâchez-vous dans les commentaires).

Welcome aussi les nouveaux Big Twins 107 et 114. Attention, on parle de Cubic Inches (prononcer Inchiiiizzz). Rien que ça.

Autant vous dire qu’un 114 dans un Fat Boy ça m’intéresse (je n’en ai que 103, imaginez la frustration) et que les mêmes 114 dans le nouveau Fat Bob (« la japonaise », lisez la suite …) ça peut donner des sensations aussi.

Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : des motos de caractère ?

Faute de 114, je sors donc le 103 et direction Harley France. On est voisins, autant dire que c’est l’échauffement du matin via l’A86 et son défilé de pauvres malheureux dans leurs autos pas très mobiles. 15mns plus tard ça commence à sentir bon. Le parking Presse Harley France est plein (plein !), l’équipe Harley a mis les petits plats dans les grands (café, croissants et tout le reste, faut pas rouler le ventre vide !). Même l’atelier est transformé en boîte de nuit (de jour) et sert de lieu d’expo pour le nouveau cadre qui équipe donc nos modèles 2018.

« All for freedom, freedom for all »

Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018

avouez que le 114 sur Fat Boy 2018, ça a une certaine allure …

Le ton est donné, on balaye bien vite « Screw It, let’s Ride » (que ceux qui n’en avaient jamais compris le sens retiennent « Laisse p…sser, va rouler« , place au slogan Harley-Davidson 2018 et là c’est clair, net et très précis :

ALL FOR FREEDOM, FREEDOM FOR ALL

Que vous ayez une licence d’anglais ou pas, vous avez compris : Tout pour la liberté, la liberté pour tous ! On dirait de la politique, et la politique comme ça j’en veux bien quelques doses.

Au passage notez le tag de l’année (chez Harley on a des tags millésimés, ben oui !) : #FreedomMachine – je ne traduis pas, d’accord ?. Pensez à coller le tag partout, c’est « The tag to post » en 2018 !

Si toutefois vous étiez dans une grotte ces dernières semaines, jetez un œil à la vidéo correspondante, ça dure 1mn32 et vous allez comprendre l’idée :

Harley-Davidson 2018 : Projet Rushmore + Milwaukee Eight + …

Je vous passe les détails de la conférence de Presse, retenez quand même que :

  • ce développement est le plus important de toute l’histoire de la marque (et elle en a une histoire, la marque),
  • on ne touche pas à la gamme Touring, les Touring sont parmi les plus vendues aux US et on ne touche pas à ce qui marche aux US),
  • on ne touche pas non plus au Street Glide, c’est LA meilleure vente Harley au monde (et on ne touche pas à la meilleure vente mondiale)
  • pour tout le reste, on touche et pas qu’un peu !

Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018

présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : moteur Milwaukee-Eight 107

Projet Rushmore – y’en a

Si vous n’avez pas encore entendu parler du projet Rushmore, sortez vos archives. En 2014 Harley invite ses clients à réfléchir (!) et lance plusieurs nouveautés (selon les modèles) parmi lesquelles des moteurs à refroidissement liquide, des embrayages hydrauliques, des freins liés avec ABS optimisant l’équilibre AV/AR, des phares à LED, des nouvelles suspensions … #toutça

Milwaukee Eight – y’en a aussi

Ne virez pas les archives tout de suite, filez voir l’année 2016 section Milwaukee-Eight.

Milwaukee-Eight c’est LE nouveau moteur Harley qui n’a pas 8 cylindres mais … 8 soupapes. On pourrait même l’appeler Milwaukee-xEight car ce moteur est décliné en plusieurs versions :

  • le Milwaukee-Eight 107 (1746cc) avec culasses refroidies par huile,
  • le Twin Cooled Milwaukee-Eight 107 (1746cc) avec culasses à refroidissement par eau,
  • le Twin Cooled Milwaukee-Eight 114 (1868cc) avec culasses à refroidissement par eau,
  • le Twin Cooled Milwaukee-Eight 117 (1917cc) joue les gros cubes avec des culasses à refroidissement par eau sur les CVO Street Glide, Road Glide et Limited 2018.

Je reformule. Les moteurs Harley Milwaukee-Eight gagnent des centimètres cubes, un refroidissement amélioré en partie liquide (huile ou eau pour les culasses et selon les modèles), et conserve le bon vieux refroidissement par air pour le bloc. Le look est épargné, l’efficacité améliorée, et à propos de l’efficacité, je vais vous en parler dans les essais …

Si vous voulez tout savoir sur le fonctionnement du Milwaukee-Eight, allez lire l’excellent sujet publié par Moto Planète, tout y est : présentation détaillée du moteur Harley Milwaukee-Eight.

Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018

présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : moteur Milwaukee-Eight 114 sur Harley Softail Fat Bob

#RIP les Dynas ? Mais c’est quoi ça ??

La disparition de la gamme Dyna n’est pas passé inaperçue, c’est le moins que l’on puisse dire … Et je ne pouvais pas passer à côté d’une explication officielle parce que quand même, les Dynas quoi !

C’est Xavier Crépet, Directeur Marketing Europe, qui me raconte l’histoire de cet enterrement en bonne et due forme.

« Il fallait faire des choix … » Les nouveaux cadres, les nouveaux moteurs, les évolutions de gamme imposaient de faire des choix stratégiques et Harley souhaitait regrouper ses forces autour d’une gamme cohérente reprenant le meilleur des deux mondes Dyna et Softail pour aller conquérir ses clients (et quelques millions d’autres) avides de liberté.

  • Option 1 : on enterre les Softails et on garde les Dynas. Les fans de Softails font la gueule.
  • Option 2 : on enterre les Dynas et on garde les Softails. Les fans de Dynas font la gueule.
  • Option 3 : on enterre les deux et on trouve un nouveau nom. Tout le monde fait la gueule.

L’option 2 a gagné face à la 3 car moins de monde fait la gueule dans l’histoire de la marque les Softails arrivent avant les Dynas et il faut bien trouver un critère.

Présentation gamme Harley-Davidson 2018

présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : Harley Softail Fat Bob 114 CI
attention ORNI …

La gamme Harley 2018 c’est donc 8 nouveaux « Softails » avec :

  • la performance des Dyna,
  • l’esthétique des Softails.

Oui, je sais une Dyna c’est pas moche et un Softail ça se traîne pas forcément, mais bon …

Le tout décliné dans une nouvelle gamme « Softail 2018 » dont l’autre particularité est de proposer deux motorisations différentes sur 4 des modèles, vous suivez ?

En clair, la gamme Softail 2018 comprend :

Des 107

  • Softail Street Bob
  • Softail Low Rider
  • Softail Slim
  • Softail Deluxe

Des 107 ou 114 (c’est votre banquier qui choisit)

  • Softail Heritage Classic
  • Softail Breakout
  • Softail Fat Bob
  • Softail Fat Boy

Je passe sur les nouveaux Sportsters (coloris), les nouveaux CVO (en 117 CI soit 1917 cc …) et quelques autres détails de la gamme que votre concessionnaire favori se fera un plaisir de vous expliquer.

Et maintenant, on roule ?

Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018

présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : roulage en Seine et Marne

Parler c’est bien, rouler c’est mieux. #FreedomMachine perso j’adore (par exemple sur la RN7) alors on quitte la salle de conf, on enfile l’équipement du parfait essayeur, on embarque le matos photo (mon sac photo est conçu pour résister au 114 du Fat Bob mais ça je ne l’ai su qu’après …) et on file en Seine et Marne.

C’est quoi un essai Presse ?

Vous connaissez l’Experience Tour ? Vous empruntez une bécane l’air de rien, vous suivez le GO (Gilet Orange) en toute délicatesse et vous ne doublez personne parce que ça ne se fait pas ce jour là.

L’essai Presse c’est pareil, sauf que le GO a le poignet droit plombé, la notion d’ordre dans le groupe est toute relative (lire « on s’en fout »)  et que forcément, pour parler performances (un peu), il faut essayer (beaucoup).

Tant le 107 que le 114 ne se savourent pas un vendredi d’automne posé devant un café, qu’on se le dise. Alors on va rouler … un peu …

Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018

présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : comment ça ça frotte ?

Direction la Seine et Marne, ses voies rapides, ses départementales, ses villages, ses virages, sa paille sur la route et ses vélos. Pour les incultes, sachez qu’entre Créteil et la Seine et Marne il y a des feux, des traversées de villes, des ralentissements et des écoles. Alors on fait attention aussi (des fois que vous pensiez que …).

A mi-chemin, on échange les motos dans le groupe (quand t’as perdu ton groupe pour faire des photos et que tu tombes sur un autre … tu gères…) et ça repart. Au bout du chemin il y a le parking HD et … d’autres motos. Parce que 8 nouvelles Harley il en faut des tours de Seine et Marne pour les passer toutes !

Au final ça donne : des sensations, « de sérieux éléments de comparaison », des photos (je pense aussi à vous) et de quoi traduire en mots tout ce qui reste à la fin. Je vous prépare donc pour très bientôt :

essai Harley Softail Fat Boy 2018

essai Harley Softail Slim 2018

essai Harley Softail Fat Bob 2018

essai Harley Softail Street Glide 2018

A très vite !

Toutes vos réactions sont les bienvenues, ça se passe dans les commentaires plus bas …

Ca vous plaît ? Partagez et dites-le dans les commentaires !

Ne partez pas sans lire aussi ...

2 thoughts on “Présentation de la gamme Harley-Davidson 2018 : #RIP Dyna, Softail 107 et 114 en force !”

  1. Robby One dit :

    Moi qui trouvais ce nouveau Fat Bob pas mal avec sa gueule de V-MAX ben j’avais pas vu son arrière gauche révélé sur la photo de ce post et c’est vraiment très laid tout l’arrière. Ouh que c’est vilain !
    Sinon perso je ne trouve pas si grave que la Dyna disparaisse pour renaitre avec ce nouveau cadre. Vu qu’apparemment on conserve les qualités du chassis Dyna : Tenues de route, bonne garde au sol. Et c’est un plus par rapport aux anciens Softails qui trainaient par terre au moindre virolo donc très bien aussi pour eux.
    Visiblement la Dyna Wide Glide a disparue pour de bon, c’est dommage.
    J’aime nettement moins les nouveaux blocs moteur à cause de trop de soupapes et surtout ce refroidissement liquide qui complique et alourdi la ligne avec le radiateur. C’est plus de puissance ok mais on s’en branle on veut du couple et des sensations typés, pas des moteurs qui allongent comme des japonaises, ils font ça très bien alors pourquoi se mettre à copier les copieurs ?? c’est le monde à l’envers je comprend pas trop.
    Donc je garde mon 103 à deux soupapes et éventuellement je lui monterais des arbres à cames typés couple pour gagner en plaisir mais surtout pas ces nouveaux puissants moteurs.
    J’espère simplement que les nouvelles HD freinerons mieux il serait temps 😉

    1. L’arrière du Fat Bob est particulier en effet, je pense qu’il va falloir virer bien vite l’excroissance support de plaque. C’est pareil sur le Fat Boy qui perd son support sur le garde-boue pour récupérer une plaque en suspension . Ça gâche la vue sur l’arrière, mais je vais en parler plus longuement dans l’essai. Le fringe par contre c’est tout bon, sur le Fat Boy c’est le jour et la nuit avec le 103, 15 kg de moins à stopper et un disque bien p,us efficace, c’est vraiment étonnant. Sur le Fat Bob pareil, et vu les perfs du 114 c’est mieux ! Par contre ça frotte encore, même avec le Fat Bob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *