Hell’s Angels, Hunter S. Thompson, chronique du livre

Hell’s Angels, un nom qui interpelle, un état d’esprit qui interroge, mais au final qu’en est-il vraiment ? Quelle est l’histoire de ce club 1% ?

Je n’en savais pas beaucoup plus avant de lire ce bouquin. Je n’ai pas la prétention de tout savoir après mais j’ai découvert un monde qui n’est pas forcément aussi noir que les médias veulent bien le décrire. Voici ce que je pense du livre de Hunter S. Thompson qui nous décrit l’histoire du club moto et de ses membres dans les années 60.

Hell's Angels, Hunter S. Thompson, chronique

Hell’s Angels de Hunter S. Thompson, édition Folio 2011

En vente ici

Hell’s Angels par Hunter S. Thompson : chronique du livre

Hunter S. Thompson n’est à l’origine ni un biker, ni même un motard tout court. C’est un journaliste animé par de nombreuses passions dont celle de comprendre le monde dans lequel il vit.

Écrivain engagé, apôtre de la contre culture américaine dans les années 60, Hunter S. Thompson a passé à l’époque un an avec les Hell’s Angels pour tenter de comprendre ce qu’ils sont, d’où ils viennent, pourquoi ils constituent un tel groupe.

Ce récit historique, à la différence d’un roman sur un thème proche comme « Nous rêvions juste de liberté« , rend hommage – c’est mon avis – aux Hell’s Angels en racontant leur histoire. Car il y a une histoire qui a mené à la création du groupe initial et à la structure des clubs 1% actuels.

1966 …

Hell's Angels, Hunter S. Thompson, chronique

En 1966 Hunter S. Thompson publie son premier livre et traite des Hell’s Angels. Autant dire le Club de motards parmi les plus controversés de l’époque.

Accusés de nombreuses activités criminelles, ils sont loin d’être perçus par l’Amérique de l’époque comme des gentils garçons. Quand il écrit son livre, Hunter S. Thompson n’en est pas à son coup d’essai avec les Hell’s Angels. Il vient de publier un long sujet sur eux à la demande du rédacteur en chef de The Nation (voir l’article d’origine ici). C’est probablement cette première expérience et l’attrait de nombreux autres médias à la suite qui a incité Hunter S. Thompson a pousser l’exercice plus loin.

Hunter S. Thompson va passer un an en compagnie des chapters de San Francisco et Oakland et en particulier de leur leader Ralph Sonny Barger. Hunter S. Thompson va réussir à se faire accepter par le groupe. A vivre avec eux une partie de leurs activités. Et à écrire son premier livre. Une prouesse pour l’époque tant le Club est plus considéré comme un groupe de malfaiteurs que comme un véritable club de motards.

Je ne vais pas vous dire qu’il s’agit d’un livre d’histoire, l’auteur cite de nombreux événements vécus par lui comme les membres du club dans lequel il est intégré. Je ne vais pas vous dire non plus que c’est un roman car la plupart des faits relatés sont bien réels, de même que les personnages du livre. Sonny Barger est un des membres fondateurs des Hell’s Angels et du Chapter d’Oakland en particulier en 1957.

Pourquoi donc lire ce bouquin ? Je ne connais rien aux Hell’s Angels et pour tout vous dire je ne ressens aucune attirance ni pour ce milieu ni pour ce style de vie même si je comprends que tout cela puisse exister. J’avais toutefois envie de découvrir les raisons qui pouvaient être à l’origine de ce groupe, qu’est-ce qui avait bien pu amener des motards à créer un tel club, qu’est-ce qui fait que cela peux encore exister aujourd’hui.

Hell's Angels, Hunter S. Thompson, chronique

En lisant ce bouquin vous allez comme moi être plongé dans l’histoire quotidienne des chapters, dans la brutalité qui peut être la leur à l’époque. Vous découvrirez leur quotidien du moment, les relations qui les lient, pourquoi leur mode de vie est, au final, une conséquence de leur positionnement dans la société des années 60 et 70.

Vous allez aussi lire quelques passages un peu brutaux, dans lesquels violence et abus sexuels, par exemple, sont relatés pour avoir été vécus par l’auteur. Mais vous allez aussi comprendre pourquoi ces gens en sont arrivés là. Et rien que pour ça ça vaut le coup de vous intéresser au livre.

Faut-il lire ce livre si vous ne vous intéressez pas à la culture Hell’s Angels ? C’est vous qui voyez, c’est mon cas, mais j’avais envie de savoir pourquoi ce mouvement avait été créé et pourquoi on parle de clubs 1%. Au-delà des remake à la Son’s of Anarchy dont on ne sait jamais quelle est la part de vérité.

Si vous êtes dans le même cas que moi allez-y, vous ne regretterez pas votre lecture !

Vous voulez découvrir le livre ? Il est en vente ici.

Ca vous plaît ? Partagez et dites-le dans les commentaires !

Ne partez pas sans lire aussi ...

5 thoughts on “Hell’s Angels, Hunter S. Thompson, chronique du livre”

  1. The PRIMITIF dit :

    Bonjour , J’ai lu ce livre d’Hunter THOMPSON en 1980 ,81 .Il était paru au éditions « Humanoïdes associés » .C’était les éditions de ce mensuel de BD
    qui avait pour nom « Métal Hurlant » . THOMPSON le roi du « Gonzo » journalisme … Pour Ralph « Sonny » BARGER Président pendant longtemps des Hell’s
    d’OAKLAND ce n’est qu’un tissu de connerie ou presque .Il se trouve que THOMPSON était sensé offrir au CLUB des caisses de bière et apparemment
    ils les attendent toujours . Il y a eu certainement de part et d’autres certaines incompréhension ,et Hunter THOMPSON s’est fait dérouillé comme il le raconte
    dans son livre . Cette version étant contesté par Sonny BARGER .Un livre à lire avec les précautions d’usages ;c’est à dire qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce que écrit THOMPSON .Reste un roman fiction reportage d’une époque ,le début 60 aux USA ou les Motards bikers écoutaient
    Bob DYLAN entre autres . Bonne année et bonne route à tous !

  2. Jc dit :

    Oui, c’est en effet un livre à lire absolument. Mais il faut aussi absolument lire celui de Ralph Sonny Barger, c’est un minimum si on veut comprendre la culture biker et apprécier leurs « contrefaçons » souvent croisées.

    1. Il est dans ma liste aussi, merci du retour !

  3. mapassion dit :

    Merci pour ce partage, c’est en effet une lecture à prévoir.

    1. Merci pour le retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *