Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes, revue du livre

Le livre Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes de Robert M. Pirsig fait partie des classiques parmi les livres sur la moto.

Ce n’est pourtant pas un livre traditionnel, il n’a rien de commun avec les récits de voyages que vous pouvez connaitre.

Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes_194

Couverture du livre Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes montrant Robert M. Pirsig et son fils sur leur moto, une Honda CB77 Superhawk de 1964, qui pourrait être celle dont il est question dans le livre sans que cela ne soit précisé

Ce livre au meilleur prix …

Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes

Ce livre de Robert M. Pirsig décédé en 2017 a été publié en 1974 et est très vite devenu un Best-seller.

Le livre retrace le parcours initiatique qu’un père propose à son fils à l’occasion d’un très long roadtrip aux États-Unis. Un roadtrip qui est l’occasion pour le père, l’auteur, de relater son parcours personnel. Vous allez vite comprendre qu’il n’est pas simple.

Professeur puis malade interné dans un hôpital psychiatrique (diagnostiqué schizophrène) avant de revenir à la vie “normale” Robert M. Pirsig – c’est un livre autobiographique – décide de partir faire une traversée des états-unis à moto avec son fils.

Il veut lui parler, lui expliquer ce qu’il s’est passé à une période de sa vie que son fils a vécue sans la comprendre, lui faire vivre les moments forts qu’un père peut vivre avec son fils.

Mais Robert M. Pirsig est aussi en quête de réponses, à ses interrogations personnelles, il cherche à expliquer – sinon comprendre – pourquoi il est passé par ces différentes phases de vie. Le texte traîne en longueur par moments, mais si vous prenez la peine d’aller au bout vous l’apprécierez à sa juste valeur.

Vous l’avez compris, ce livre ne se dévore pas comme un roman d’aventure. Il demande une attention particulière, une volonté certaine d’aller au bout de l’histoire.

Si vous êtes sensible à ce que la moto peut apporter à qui la chevauche, lisez. Vous en tirerez quelque chose assurément.

Si vous préférez les histoires qui sentent bon la graisse et l’huile et les virolos en montagne, trouvez autre chose. Bien que … il y ait aussi de la graisse, de l’huile et des virages dans ce bouquin (je vous conseille Berezina de Sylvain Tesson).

Une dernière chose. Il est beaucoup question de Qualité dans ce bouquin, avec un Q, c’est l’obsession de l’auteur. Pas de la qualité perçue, celle que vous ressentez en regardant votre bécane – ou pas selon la bécane … Mais du principe de Qualité cher à l’ingénieur qui cherche à optimiser tout ce qu’il conçoit.

Cette obsession de la qualité c’est aussi celle de l’auteur envers sa moto, et ces longs passages sur l’entretien de l’engin. D’où la seconde partie du titre de l’ouvrage “… de l’entretien des motocyclettes“. Ne vous attendez pas à trouver un guide pratique pour bricoler votre bécane, ça n’a rien – vraiment rien – à voir.

Mais si vous êtes adepte d’une certaine forme de minimalisme, de simplicité et de belles mécaniques, vous allez y trouver quelque chose pour alimenter votre réflexion.

Je vous ai convaincu ? Vous pouvez vous procurer le livre ici chez Amazon comme dans toute bonne librairie !

Ca vous plaît ? Partagez !

Ne partez pas sans lire aussi ...

3 thoughts on “Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes, revue du livre”

  1. François dit :

    Drôle de coïncidence ! Je te suis sur Twitter depuis quelques années pour tes contenus “marketing”, puis j’ai découvert qu’on avait des passions communes pour la photo, puis la moto et maintenant les mêmes lectures !
    J’ai lu Berezina cet été pour me remettre à lire des romans, le thème de la moto y à jouer évidemment et j’ai aussi beaucoup apprécié ce livre qui parlera aux motards férus d’histoire. J’avais noté lors de cette lecture la référence au livre de M. Pirsig que tu évoques ici. Bonne piqûre de rappel pour me le procurer 🙂

    1. Le monde est petit ! Je confirme, Berezina est une saine lecture qui nous renvoie aux fondamentaux du voyage à moto, j’ai d’ailleurs prévu de chroniquer ce bouquin ici – si tu en vois d’autres n’hésite pas à les citer

      1. François dit :

        Comme ça, je n’ai pas d’autres livres en tête mais je pense au film “Mammuth” de Delépine et Kervernn 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *