Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto, parcours sinueux, roadbooks

J’ai profité de notre roadtrip moto de 2000 km dans le Sud-Ouest pour faire ce test Tomtom Rider 410, un GPS moto aux fonctions de navigation avancées et destiné aux motards désireux de partir à l’aventure. Voici ce qu’il vous faut savoir si vous envisagez de vous procurer le Tomtom Rider 410.

Test Tomtom Rider 410, GPS Moto

Les GPS Moto Tomtom au meilleur prix sur Amazon …

Test Tomtom Rider 410 : un GPS moto complet et … complexe

Il faut bien le dire, chez #DBDLT nous sommes plus habitués à naviguer à vue qu’à suivre les indications d’un assistant électronique. Choisir sa route à chaque carrefour sans penser au suivant est un plaisir renouvelé et un des seuls qui nous reste par les temps qui courent, nous en profitons donc le plus souvent possible.

Mais quand il s’agit de boucler un roadtrip de 5 jours, d’enchaîner 2000 km de départementales et de ne pas chercher notre chemin toute la journée, le GPS Moto prend tout son sens. Pour l’occasion c’est le Tomtom Rider 410 prêté par Tomtom France qui nous a servi de compagnon en complément du Garmin Zumo de Laurent, plus ancien mais encore efficace.

J’ai souhaité tester ce GPS Moto car c’est un des plus complets. Evolution du précédent Rider 400, il en reprend les principales caractéristiques mais propose, dans cette version Great Rides Edition, une cartographie mondiale avec mises à jour à vie, les alertes zones de danger (lire « les radars ») et 100 parcours touristiques étudiés pour vous propulser d’un virage à l’autre sur les plus belles routes d’Europe (dans l’esprit des 100 virées à moto en France). Le Tomtom Rider 410 permet de planifier vos parcours sur l’écran comme depuis l’application en ligne Tomtom My Drive avec synchronisation USB ou web.

Ce GPS moto sait pivoter sur son support pour passer du mode paysage au mode portrait, vous avez alors devant vous les virages qui vous attendent clairement dessinés à l’écran.

Test Tomtom Rider 410 : présentation et fixation

Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto

L’écran du Tomtom Rider 410

L’ensemble s’avère bien construit, mais je ne serais pas contre une protection supplémentaire de l’écran. Celui-ci est à peine encastré dans le boîtier du GPS. Attention aux chutes intempestives, il n’y a pas de casquette protectrice pour parer au pire ni de couvercle pour le transport.

L’écran capacitif de bonne taille (à peine plus petit que celui d’un iPhone 6) est lisible en plein soleil et la fonction tactile plutôt efficace. N’espérez pas la réactivité d’un écran de smartphone, ce n’est pas la même technologie. Mais par contre vous pouvez utiliser le GPS avec vos gants. La précision du toucher est correcte, si vous avez des gros gants d’hiver attendez-vous quand même à les retirer pour naviguer dans certains menus car la taille des caractères à l’écran impose une précision que mes gants ne permettaient pas.

La réactivité du GPS est grande lors des opérations de recalcul d’itinéraire, il n’en est pas de même lors du démarrage initial qui prend 1mn 12sec. Laissez l’appareil en veille aussi souvent que possible pour éviter ce délai si vous êtes pressé lors du départ (et que les copains vous attendent …).

Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto

La prise USB sur la face arrière et la trappe carte MicroSD additionnelle

Quelques mots sur l’autonomie et la batterie intégrée. Celle-ci n’est pas interchangeable mais l’autonomie du Rider 410 est de 6h30 en fonctionnement continu, une belle performance qui vous laisse de quoi rouler tranquille. Pour prolonger cette durée de vie lors du trajet Brive – Paris par les départementales, j’ai utilisé une batterie portable pour appareils mobiles (voir la référence) reliée au GPS avec le câble USB (fourni). En utilisant cette batterie externe (dans ma poche) pendant 1h30, j’ai gagné 2h d’autonomie, ce qui porte la durée totale de fonctionnement à 8h30, autant dire que vous serez à plat avant le GPS !

Le système de fixation fourni avec le Rider 410 s’avère fiable et rapide à installer. C’est une fixation RAM qui n’a pas bougé d’un pouce pendant les 2000 km du trajet dont une partie sur l’autoroute (sans protection frontale sur le Fat Boy). La fixation rapide du GPS vous permet de le glisser en position et de le retirer aussi vite lors des arrêts. Si vous ne souhaitez pas procéder ainsi, il existe une version avec fixation antivol à clef.

Test Tomtom Rider 410, le GPS Moto

La fixation RAM pour montage sur guidon tous modèles, un réducteur est livré avec

Le Tomtom Rider 410 dispose d’un cordon de connexion au réseau électrique de votre machine (avec fusible intégré au GPS). Prévoyez du temps pour faire une installation propre en glissant le câble (fourni) sous le réservoir et en vous assurant de le connecter au circuit électrique de votre machine avec les précautions d’usage. Ceci dit, si vous ne dépassez pas quelques heures de roulage par trajet, vous pouvez tout à fait vous passer de cette alimentation, l’autonomie de la batterie GPS est largement suffisante. Chez Harley par exemple, cela vous évitera d’économiser 1h30 de main d’oeuvre pour relier le GPS à la batterie (après l’ECM et passage du câble dans le guidon pour le look !!).

Test Tomtom Rider 410 : navigation

Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto

Les différents types de parcours du Tomtom Rider 410

Un des points forts du Tomtom Rider 410 est sa capacité à calculer rapidement votre itinéraire. Désignez le point d’arrivée souhaité et il calcule en quelques secondes le tracé en tenant compte des paramètres choisis par défaut :

  • parcours le plus rapide
  • parcours le plus court
  • parcours le plus écologique
  • parcours sinueux
  • éviter les autoroutes
  • parcours pédestre
  • parcours cyclable

Vous pouvez modifier le type de trajet pour le parcours en cours. L’accès à cette fonction se fait depuis le menu ParcoursParcours actuel – Modifier le type de parcours.

En roulant, le Rider 410 s’avère très réactif lors des changements de direction. A l’allure réglementaire il vous permet d’anticiper les croisements et carrefours même à quelques dizaines de mètres. Le recalcul d’itinéraire en cas d’erreur est rapide également (on a le droit d’être étourdi non ? …).

Le Rider 410 fonctionne en mode connecté si vous avez pris soin de le relier à votre smartphone en mode partage de connexion. Vous disposez alors des infos trafic en temps réel et – surtout – des modifications d’itinéraires (bouchons, travaux, routes fermées). Faites confiance au GPS s’il vous invite à changer votre itinéraire habituel, il est probable qu’il y ait une route fermée pour travaux et que vous ne le sachiez pas (c’est du vécu !).

Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto

Les services connectés du Tomtom Rider 410 avec liaison smartphone

La version Great Rides Edition dispose d’une base de données radars : chaque zone de danger s’affiche à l’écran sous forme d’icone quand elle est éloignée de plusieurs kilomètres et sous forme de bande rouge superposée au trajet quand vous approchez. Un bon point pour éviter les pièges alors que vous êtes en train de rêver à la suite du parcours …

Test Tomtom Rider 410 : parcours sinueux

Le mode Parcours sinueux du Rider 410 est un des points forts de ce GPS Moto puisqu’il permet de définir un point d’arrivée et un type de parcours : plus ou moins de montées-descentes, plus ou moins de virages. Le GPS se charge alors de vous concocter un parcours et vous n’avez plus qu’à le suivre. Si comme moi vous manquez souvent d’inspiration pour rouler une journée, c’est l’idéal pour varier les points de passages.

Avec trois niveaux de déclivité et trois de virages, vous avez le choix : ce Rider 410 vous fera découvrir des routes que vous ne connaissez peut-être pas !

Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto

Le mode Parcours sinueux du Tomtom Rider 410 avec les options sinuosité et déclivité

Le logiciel Tyre Pro est fourni avec le GPS, il offre encore plus de possibilités puisqu’il permet de créer un itinéraire touristique en choisissant le type de parcours (aller simple ou boucle) et la distance à parcourir.

Le Tomtom Rider 410 n’est donc pas qu’un simple outil de navigation, c’est aussi un générateur de trajets (et de plaisir) quels que soient vos habitudes de roulage.

Test Tomtom Rider 410 : gestion des parcours

Test Tomtom Rider 410 My Drive GPS Moto

Tomtom My Drive – outil en ligne de création et gestion de parcours – roadbooks

La seconde fonction majeure d’un GPS est de vous permettre de gérer des parcours préenregistrés. Le principe est simple : vous tracez votre parcours à l’avance, vous le mémorisez et vous n’avez plus qu’à le charger en mémoire pour rouler.Le Tomtom Rider 410 offre trois options pour préparer les parcours ; sur ordinateur avec Tyre Pro, via un navigateur en ligne via My Drive ou sur l’écran du GPS. Mais attention, ce Rider 410 demande un apprentissage certain pour être maîtrisé.

Quand votre parcours est bien tracé et que tous les points de passage sont correctement renseignés, c’est le bonheur. Vous n’avez qu’à rouler et à suivre les indications. Mais pour en arriver là, il y a quelques précautions à prendre !

J’ai rencontré plusieurs difficultés avec cette gestion des parcours (et un agacement certain) avant de me résigner à utiliser l’écran du GPS pour saisir les arrêts et les ordonner, ce qui a réglé le problème. Mais les circuits préparés à l’avance avec Tyre Pro (fourni gratuitement avec le GPS) ou Tomtom MyDrive (fonctions limitées) ont tous mal fini …

Le service Tomtom MyDrive est le plus simple à utiliser : vous créez votre compte en ligne, vous renseignez ce compte dans les menus du GPS et celui-ci dialogue avec le service en ligne pour récupérer vos destinations et vos parcours. Mais Tomtom MyDrive manque cruellement de fonctions avancées comme la modification de parcours enregistrés, la duplication de parcours ou le changement de type de trajet. La synchronisation avec le GPS, si elle est censée se faire à chaque démarrage de l’appareil, n’est pas systématique. Points d’arrêts et parcours finissent toujours par arriver mais vous ne savez pas toujours quand. Le plus efficace est alors de connecter votre appareil à votre ordinateur via la prise USB pour permettre une synchronisation immédiate qui, elle, fonctionne bien.

Test Tomtom Rider 410 Logiciel Tyre Pro GPS Moto

Logiciel Tyre Pro – création et gestion avancée de parcours pour GPS – Roadbooks

L’utilisation du logiciel indépendant Tyre – un peu daté mais très efficace – est une bonne solution mais là-aussi il vous faudra passer du temps avant de savoir dans quel format sauvegarder vos itinéraires pour que le Rider 410 les interprète (GPX ou ITN, la réponse est GPX pour autoriser la reprise de parcours).

Soyez très attentif aux points de passage positionnés : n’hésitez pas à agrandir la zone pour placer le point sur la bonne voie de la chaussée car le moindre écart et votre GPS vous envoie faire demi-tour (logique …). Ce ne serait pas si grave s’il était possible de sortir du parcours programmé et de le reprendre mais une fois un parcours entamé il n’est pas possible de le quitter et de le reprendre sans courir le risque de devoir repartir du point de départ. Si vous avez la solution, je suis preneur …

Une fois maîtrisées les différentes façons de programmer votre Rider 410, et après vous êtes assuré que le fonctionnement correspond à vos attentes, vous devriez y voir plus clair. Mais ne comptez pas acheter le GPS le vendredi soir pour rouler en toute tranquillité le samedi, il faut un temps d’adaptation certain !

Mon avis après ce test Tomtom Rider 410

Meilleur prix Tomtom Rider 410 GPS Moto test avis

Le Tomtom Rider 410 est un GPS moderne, complet et réactif. Sa présentation et le système de fixation proposé sont des plus sérieux, l’autonomie est largement satisfaisante. L’intégration de toutes les cartes du monde mises à jour sans limite de durée dans la version Great Rides, de même que l’ajout de parcours touristiques en Europe en font un ensemble attrayant.

Il vous faudra par contre composer avec une interface de programmation complexe et peu intuitive. Le manuel d’utilisation n’aide guère et j’aurais apprécié une navigation via les menus plus évidente. Ce Rider 410 demande un apprentissage certain pour être bien utilisé et pour offrir ce qu’il a de meilleur. Les 5 jours de notre roadtrip n’ont pas suffit à maîtriser l’ensemble des fonctions de navigation.

L’offre logicielle Tomtom MyDrive, si elle est intéressante sur le principe, s’avère encore trop peu évoluée. Plusieurs fonctions majeures manquent pour gérer une bibliothèque de parcours. Le logiciel Tyre Pro fourni gratuitement avec le GPS par Tomtom s’avère beaucoup plus complet.

La fonction Trajets sinueux est efficace et pertinente : c’est un bon moyen de découvrir des routes sans avoir à les chercher, un plus de ce modèle par rapport à certains concurrents dépourvus de cette fonction.

A vous !

Vous utilisez un GPS moto Tomtom Rider 400 ou 410 et vous avez des compléments à apporter ou des questions à poser ? Faites-le via les commentaires !

Les GPS Moto Tomtom au meilleur prix sur Amazon …

10 thoughts on “Test Tomtom Rider 410 : GPS Moto, parcours sinueux, roadbooks”

  1. Steve dit :

    Bonjour, j’ai réussi à mettre à jour mon ancien modèle avec ces cartes là: [LIEN MODERE] est-ce que quelqu’un sait si ce sont les dernières disponibles, il n’y a pas de mention de la version sur le site… Merci

    1. Ce site propose des cartes piratées, les cartes Tomtom ne sont pas gratuites. Impossible de répondre à la question d’une part et nous ne recommandons pas cette pratique d’autre part.

  2. yannick dit :

    bonjour
    l’information concernant les alertes radars mobiles est elle effective? je trouve qu’il est difficile de le savoir que ce soit sur les essais libres ou sur le site tomtom lui même et quels sont les modèles tomtom concernés par cette option indispensable
    merci et bravo pour votre essai
    yannick

    1. Je n’ai pas vérifié ces derniers mois mais je ne suis pas fixé là-dessus non plus pour être honnête. Les fixes sont bien indiqués, c’est déjà un bon point 🙂

  3. Arnaud dit :

    Bonjour
    Vous ne parlez pas de la connectivité sans fil, soit sur téléphone ou via Scala rider.
    Avez vous pu teste ces fonctions ?
    Cordialement

    1. J’ai testé la connexion au smartphone, et d’ailleurs je l’utilise couramment encore. RAS, ça fonctionne très bien une fois configuré, rien de complexe puisqu’il s’agit uniquement d’appairer le Bluetooth et de partager la connexion 3G/4G pour que le GPS soit connecté au web.
      Quand je roule avec GPS, j’active le partage de connexion sur l’iPhone, le GPS se connecte automatiquement et en qqs secondes je reçois les infos circulation et les itinéraires sont calculés en fonction du trafic.
      La consommation de données 3G/4G est faible, je ne vois pas de grosse différence sur ma consommation data après quelques heures de roulage.

      Je n’ai pas de Scala Rider, c’est le seul bémol de ma configuration actuelle car je n’ai pas de retour son dans le casque. Mais rien de bien grave non plus, ça oblige à regarder un peu plus l’écran, c’est jouable.

      Curieux d’avoir un retour sur le Scala Rider au passage, dans un casque jet je ne vois pas trop quoi installer pour que ce soit pratique et efficace.

      1. Debed dit :

        Bonjour, avec le scala rider Q3 ça ne fonctionne plus. Le rider 400 refuse maintenant de se connecter et précise que ce modèle n’est pas compatible. Il y a un an ça fonctionnait mais avec pertes régulières de la fonction interphone. De toute façon je viens de revendre mon rider 400 car les cartes tomtom comportent de nombreuses erreurs dont certaines datent plus de 30 ans et ne sont jamais corrigées. inadmissible à ce niveau de prix.
        J’utilise aujourd’hui Osmand + sur smartphone et une fois configuré ça fontionne à merveille avec les fichiers .gpx dans lesquels j’ajoute des waypoints pour repérer les lieux à voir. Que du bonheur pour moins de 10 € avec des cartes qui sont fidèles à la réalité. Byby tomtom et sa complexité qui n’à sûrement pas été mis au point par des motards. D’ailleurs quand on leurs signale des problèmes ce n’est jamais corrigé.

  4. denbed dit :

    BONJOUR,
    J’ai le 400 et non le 410, et il est tout à fait possible de reprendre un parcourt en .itn à partir d’un point de passage choisi en cliquant sur ce point et en choisissant dans le menu  » utiliser comme point de départ « . Il est aussi possible de supprimer un point d’étape mal placé ou par lequel on ne passera pas afin d’éviter que le GPS nous fasse faire demi tour jusqu’à ce que l’on soit passé exactement par ce point. pour ce faire, il faut cliquer sur parcours actuel et ‘supprimer le prochain point de passage’ c’est pas top en roulant. Je n’utilise que les parcours .gpx , mais je n’ai pas trouvé pour afficher des waypoints (endroit à visiter ; restau … si vous savez comment faire je suis preneur. J’utilise maintenant myroute-app pour créer les itinéraires c’est beaucoup plus convivial et rapide que tyrepro la version gold dispose des cartes tomtom ce qui garanti le même itinéraire sur le GPS, y compris avec la fonction route sinueuse. Il est vrai que ce GPS est complexe à maitriser, faut vouloir y arriver, et pour la gestion des roadbooks il est limité et beaucoup moins performant que les riders précédents, y compris pour intégrer des waypoints. dommage pour un GPS Spécialisé moto.

    1. Merci pour ces infos, jai passé du temps depuis à faire différents tests. Il faut en effet bien choisir le format du fichier d’export si l’on n’utilise pas l’écran du GPS, par exemple avec Tyre Pro. J’ai testé MyRoute mais je n’y trouve pas les fonctions de Tyre Pro comme créer un itinéraire touristique. Du coup je n’ai pas insisté. Si tu as d’autres conseils n’hésite pas 😉

      1. denbed dit :

        Dans myroute-app l’option routes sinueuses et les cartes tomtom ne sont disponibles que dans la version gold. Mais il est maintenant possible d’obtenir 1 mois d’essai gratuit en version gold. Et dans tous les cas lorsque l’on a une licence tyre pro comme c’est le cas avec les riders 400 410 on bénéficie de 25 % de remise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *